Ne payez pas un sou de plus à votre propriétaire !

C’est un rêve que nous avons tous ! Devenir propriétaire de notre chez-soi et cesser enfin de payer du loyer. Mais si vous êtes comme la majorité des locataires, vous vivez dans une propriété ou un appartement qui ne vous apportera jamais la sensation d’être « chez vous ». Comment pourrait-il en être autrement quand il vous faut demander la permission pour peinturer ou planter un clou ?

 

Il n’y a plus de raisons de vous sentir ainsi !

Peu importe, depuis combien de temps vous êtes locataire, ou encore que vos finances ne sont pas aussi reluisantes que vous souhaiteriez. En réalité, il existe plusieurs facteurs peu connus qui peuvent vous aider à faire le grand saut et changer votre statut de locataire pour celui de propriétaire. Avec l’information contenue dans ce rapport, vous commencerez à voir comment vous pourrez :

  • Économiser pour votre premier versement
  • Cesser de remplir les poches de votre propriétaire
  • Cesser de gaspiller des milliers de dollars en loyer

Le problème avec la plupart des locataires, ce n’est pas de payer le loyer, vous le faites tous les mois depuis longtemps. Le problème c’est d’accumuler assez de capital pour faire le versement initial sur votre achat. Mais économiser pour ce montant n’est pas aussi difficile que vous pouvez le penser.

5 faits peu connus qui peuvent vous aider à acheter votre première propriété.

1- Vous pouvez acheter une propriété avec un premier versement très minime

Si vous achetez, la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) peut maintenant approuver une hypothèque avec un versement initial beaucoup plus petit que par le passé. Ceci améliore grandement la possibilité pour bon nombre de locataires à devenir finalement propriétaires.

 2- Il est possible de trouver un propriétaire vendeur qui peut vous assister pour le financement

Certains propriétaires peuvent accepter de prendre l’hypothèque avec une clause de reprise du vendeur. Dans ce cas, le vendeur devient votre institution bancaire. Au lieu de payer le vendeur en un seul coup, vous payer mensuellement l’hypothèque.

3- Vous pouvez générer le versement initial sans vous endetter

En empruntant pour un REER dans la bonne mesure, il est possible que vous soyez capable de générer un remboursement d’impôt, que vous pourrez utiliser comme premier versement. Alors que l’argent emprunté pour le REER est, d’un point de vue technique, une dette, les mensualités peuvent être étalées en petits paiements et l’argent investi dans le REER et la propriété vous restera en fin de compte.

4- Vous pouvez acheter une propriété même si votre crédit n’est pas immaculé

Si vous pouvez investir un versement initial supérieur à 25%, certaines institutions prêteuses seront ouvertes à envisager de vous octroyer une hypothèque malgré un bureau de crédit chancelant.

 

lameda-deslauriers-1

151 queries in 0,790 seconds.
À propos de ce site
Outils