Le divorce : ce que vous devez savoir à propos  de votre propriété, votre hypothèque et vos impôts.

Divorcer est une situation difficile qui apporte plusieurs problèmes émotifs et financiers à résoudre. Une des décisions les plus importantes a trait à ce que l’on va faire avec la propriété. Une fois au courant de la façon dont le divorce va affecter votre propriété, vos impôts et l’hypothèque, les décisions critiques seront plus faciles à prendre. Les informations d’un tiers parti, neutre, peuvent vous aider à prendre des décisions logiques plutôt qu’émotives.

Probablement, la première décision que vous aurez à prendre sera de déterminer si vous voulez continuer à vivre dans votre propriété. Est-ce que l’environnement familier vous apportera un confort et une sécurité émotive ou vous apportera-t-il de mauvais souvenirs ? Voulez-vous minimiser les changements en demeurant où vous êtes, ou vendre cette propriété pour déménager et repartir à zéro ?

Seulement vous pouvez répondre à ces questions, mais il y aura certainement des répercussions financières reliées à votre décision. Quels sont vos moyens financiers ? Pouvez-vous conserver la propriété avec votre nouveau budget ? Pouvez-vous refinancer ? Est-il mieux de vendre et de racheter ? Quel type de propriété pouvez-vous acheter avec votre nouveau budget ?

 

Le but de ce rapport est de vous aider à poser les bonnes questions de façon à prendre des décisions bien informées qui seront les meilleures pour votre situation.

 

Vous avez 4 options de base pendant le divorce :

1 Vendre la propriété maintenant
2 Racheter la part du conjoint
3 Vous faire racheter par le conjoint
4 Conserver la propriété conjointe

 

Il est important pour vous de comprendre les implications de chacun de ces scénarios

 

1- Vendre la propriété maintenant

Votre considération majeure dans cette circonstance est de maximiser la valeur de revente de votre propriété. Nous pouvons vous aider à éviter les erreurs courantes que font la plupart des propriétaires et qui affectent le prix de vente. Pendant que vous travaillez à mettre vos finances à l’ordre, soyez certains de comprendre ce que sera votre profit c’est-à-dire après les dépenses reliées à la vente, et après avoir déterminé comment vous allez séparer ce profit. Notez bien que la division ne sera peut-être pas 50/50, mais dépendra plutôt de l’entente sur le divorce, la source du premier versement sur la maison, et des lois en vigueur.

 

2- Racheter la part du conjoint

Si vous avez l’intention de conserver la propriété vous-même, vous devrez déterminer comment vous allez continuer à faire face à vos obligations financières mensuelles avec un seul salaire. Si vous avez utilisé les deux revenus pour vous qualifier pour l’hypothèque, refinancer seul peut-être difficile. Depuis 1982, votre prêteur ne peut plus rappeler le prêt lorsque la propriété est transférée d’un conjoint à l’autre lors d’un divorce. Cependant, les prêteurs enlèveront rarement votre ex-conjoint de l’obligation financière de l’hypothèque d’origine même s’il ou elle n’a plus de titre de propriété.

 

3- Vous faire racheter par le conjoint

Si vous êtes celui ou celle qui s’en va, vous avez l’opportunité de recommencer dans un nouvel environnement avec de l’argent dans vos poches. Cependant, soyez conscients que si la vieille propriété n’a pas été refinancée, la plupart des prêteurs vont considérer que vous et votre conjoint êtes les consignataires responsables de l’hypothèque. Cette responsabilité peut rendre votre qualification pour un autre prêt difficile si vous décidez d’acheter une autre propriété même si vous n’avez plus la propriété légale, ou la responsabilité des paiements.

 

4- Conserver la propriété conjointe

Quelques couples divorcés retardent la décision financière et conservent la propriété conjointe même lorsque seulement un des conjoints réside dans la propriété. Même si cette situation temporaire signifie que vous n’aurez pas de tracas immédiats à ce propos, tenez-vous informés des lois d’imposition qui peuvent changer entre le moment de votre divorce et le moment de la vente. Quand vous déciderez de vendre, il deviendra important de travailler ensemble avec un professionnel pour optimiser votre prix vendu. Mettez vos différents de côté. Vous devez tous deux comprendre et signer ce contrat, et vous devrez tous deux être actifs lors de la négociation de vente finale. Quand vous déciderez d’acheter, nous pourrons vous aider à déterminer quel type de propriété vous pourrez acheter avec le produit de votre vente ou du rachat. Mais, de plus, nous pourrons vous aider à regarder clairement quelle sera la bonne propriété pour satisfaire votre nouvelle situation. Notre service pour l’acheteur est conçu pour vous tenir informés des nouvelles propriétés qui apparaissent tous les jours sur le marché et qui correspondent à vos besoins sans que vous ayez à courir pour trouver l’information. Ce service gratuit vous donne aussi accès aux propriétés qui requièrent un petit versement initial, ce qui peut être très important selon votre situation.

 

lameda-deslauriers-1

151 queries in 0,849 seconds.
À propos de ce site
Outils